rotate background

Accidents dentaires

Urgences dentaires

Les accidents dentaires sont non seulement douloureux mais peuvent aussi avoir de lourdes conséquences. Le Dr méd. dent. Hubertus van Waes du Centre de médecine dentaire de l’Université de Zurich nous en dit plus sur les bons réflexes à avoir après un accident dentaire.

Susanna Steimer Miller

Pourquoi les accidents dentaires sont-ils si fréquents chez les jeunes enfants?
Dr méd. dent. Hubertus van Waes*: pendant les premières années de vie, les chutes font partie du quotidien de nombreux enfants – avec ou sans facteurs extérieurs. Les tout-petits, qui apprennent tout juste à marcher et peuvent par exemple se cogner la mâchoire sur le bord d’un meuble, sont particulièrement à risque. Dans ce genre d’accident, les dents sont souvent enfoncées dans la mâchoire, cassées ou arrachées. Jusqu’à l’âge de trois ans et demi environ, une chute avec un choc à ce niveau peut aussi entraîner un léger déplacement des dents, car leurs racines ne sont pas encore entièrement développées.

Qu’est-ce que ça change si un accident implique une dent de lait ou une dent définitive?
Les accidents impliquant une dent définitive ont des conséquences à long terme. Si c’est une dent de lait, par contre, il y a souvent de bonnes chances qu’elle soit remplacée par une dent définitive saine. La prise en charge d’un accident sur une dent de lait est donc différente que lorsqu’il touche une dent définitive. Dans le premier cas, la priorité n’est pas de préserver la dent mais de réduire autant que possible le risque de dommages aux dents définitives.

Que faire si l’on perd une dent lors d’un accident?
S’il s’agit d’une dent définitive, il faut la toucher uniquement au niveau de la couronne, la rincer brièvement sous l’eau courante et la replacer dans le trou. Si ce n’est pas possible, il faut la mettre dans une boîte de secours dentaire, disponible en pharmacie ou en droguerie, dans du lait froid ou du sérum physiologique. Si l’on n’a rien de tel sous la main, on peut aussi à la rigueur mettre la dent dans un sachet ou du film plastique avec un peu de liquide. Après un tel accident, il faut se rendre le plus vite possible chez un dentiste, afin de pouvoir remettre la dent en place.

En quoi consiste le traitement si la dent expulsée est une dent de lait?
Dans le cas des dents de lait, nous déconseillons une telle remise en place. Il y a un risque important que la racine exposée ait été colonisée par des bactéries. Une réimplantation pourrait entraîner une infection et endommager le germe de la dent définitive. Mais il est quand même conseillé de consulter un dentiste et d’apporter la dent expulsée.

Que conseillez-vous si une dent de lait devient branlante après une chute?
Il n’est alors pas nécessaire d’agir en urgence. Mais comme les dents définitives sont présentes dès la naissance et que tout accident sur une dent de lait peut avoir des conséquences à long terme sur les dents définitives ou entraîner des complications, mieux vaut consulter un dentiste après tout accident, notamment pour des questions d’assurance. Le dentiste notera ses constatations dans le dossier médical du patient. Les parents doivent aussi signaler l’accident rapidement à leur assurance-maladie. Ainsi, ils ne risquent pas que leur caisse refuse de payer plus tard, si des conséquences sur les dents définitives surviennent ultérieurement. Le traitement de ce type de séquelles à long terme peut coûter très cher et l’assurance ne le prendra en charge que si les parents ont déclaré l’accident.

Pourquoi les dents dévient-elles aussi facilement en cas de chute sur la bouche chez les bébés et les enfants en bas âge?
Pour plusieurs raisons. D’une part, il se peut que la racine de la dent de lait touchée ne soit pas encore pleinement développée. Dès lors, la dent n’est pas encore suffisamment ancrée dans la mâchoire. D’autre part, il est possible que la racine ait déjà commencé à se détacher avant la chute naturelle de la dent. De plus, chez l’enfant, les os sont généralement plus mous et plus élastiques.

Que conseillez-vous en cas de déviation d’une dent de lait sous l’effet d’un choc?
Si l’enfant peut encore serrer les mâchoires supérieure et inférieure, inutile d’aller en urgence chez le dentiste. Dans le cas contraire, il faut consulter le jour-même. Lorsqu’une dent est déplacée, la gencive saigne et du nouveau tissu se forme dans le cadre du processus de cicatrisation. Par conséquent, dès le lendemain, le dentiste ne pourra plus la remettre dans sa position d’origine. Si un enfant ne peut plus serrer ses mâchoires supérieure et inférieure à cause d’une dent de lait déviée, cela peut perturber le développement de sa dentition.

Et que faut-il faire si une dent de lait est enfoncée dans la mâchoire?
Dans ce cas, on n’entreprend généralement rien tant qu’il n’y a pas de complications. Du fait du risque de dommages aux dents définitives, il faut toutefois consulter un dentiste et consigner ses constatations.

En quoi consiste le traitement si un bout de dent est cassé?
Un morceau relativement gros d’une dent définitive peut souvent être recollé. À condition d’être conservé dans du liquide et apporté chez le dentiste dans les heures qui suivent. En cas de douleurs spontanées ou de sensibilité au froid ou à l’air, une visite chez le dentiste s’impose d’urgence pour protéger le nerf de la dent.
S’il s’agit d’une dent de lait, on renoncera à recoller le morceau cassé. Mais l’enfant doit quand même voir un dentiste, car ce type de blessure peut faire mourir le nerf et provoquer une infection de la dent définitive. Si l’intérieur de la dent est à découvert, le dentiste peut la couvrir et éviter que le nerf ne meure.

Que conseillez-vous si un plombage saute ou si un pivot se déchausse? Un traitement d’urgence chez le dentiste s’impose dans les deux cas, surtout si des douleurs apparaissent.

* Le Dr méd. dent. Hubertus van Waesest médecin-chef à la Clinique d’orthodontie et de médecine dentaire pédiatrique au Centre de médecine dentaire de l’Université de Zurich.