rotate background

Le jeu en vaut la chandelle

Chouette, j’arrête de fumer!

Vous avez fait une liste de bonnes résolutions pour l’avenir en ce début d’année? Arrêter de fumer devrait être votre top priorité, car qu’est-ce qu’on se sent bien une fois débarrassé(e) du tabac!

Irene Strauss, pharmacienne

Tout le monde connaît les méfaits du tabagisme pour la santé. Ils ne sont cependant pas motivants. Il est bien plus important de savoir pourquoi il vaut la peine d’arrêter de fumer dès aujourd’hui!

Un mieux-être général
À chaque bouffée, la nicotine et d’autres substances nocives pénètre au cœur de vos poumons. Elles peuvent ensuite atteindre la moindre petite cellule de votre corps. Ça, vous le saviez déjà! Votre chance? Dès que vous renoncez à cet enfumage délétère, votre organisme passe en mode détox. Les premiers changements positifs s’observent rapidement. Quelques minutes après votre dernière cigarette, votre fréquence cardiaque plus élevée se normalise déjà. Après un à deux jours, vos sens du goût et de l’odorat s’améliorent de manière stupéfiante. Peu à peu, votre forme physique s’améliore et, après un mois seulement, votre système immunitaire redevient plus résistant aux agents pathogènes, réduisant votre sensibilité aux infections. Le processus de vieillissement de votre peau se ralentit et elle se ride moins rapidement. Les cellules de votre corps peuvent de nouveau se concentrer sur leurs propres fonctions et les processus de régénération comme la cicatrisation fonctionnent aussi bien mieux.

Une amélioration des performances
Le monoxyde de carbone inhalé avec la fumée de cigarette se fixe dans les globules rouges à la place de l’oxygène vital. Un grand fumeur reçoit ainsi jusqu’à quinze pour cent d’oxygène en moins, ce qui peut se traduire par un essoufflement et des baisses de régime. Dès douze heures après la dernière cigarette, la concentration de ce poison qu’est le monoxyde de carbone revient à la normale et vous retrouvez une respiration beaucoup plus ample. Surtout pendant l’effort, vous constaterez vite une nette amélioration de vos performances. Les effets de l’arrêt du tabac pourraient même se faire sentir sous la couette… En effet, renoncer au tabac peut non seulement améliorer les problèmes d’érection, mais aussi agir positivement sur la fertilité et la capacité à concevoir.

Une meilleure circulation
La nicotine réduit le diamètre des vaisseaux et induit par conséquent une baisse de la température cutanée et de la circulation. Vingt minutes déjà après la dernière cigarette, on observe toutefois une amélioration de la circulation sanguine. Le risque d’occlusion d’un vaisseau à long terme diminue à l’avenant et l’arrêt durable du tabac soulage considérablement le système cardiovasculaire. Avec une réduction du nombre de cas de thrombose, d’infarctus du myocarde et d’AVC.

Une respiration plus libre
Le monoxyde de carbone et les autres substances toxiques de la fumée de cigarette sont un fléau pour vos poumons. Saviez-vous que fumer un paquet par jour pendant un an laisse l’équivalent d’une tasse de goudron dans vos poumons? Inutile de dire que cette crasse est une catastrophe pour nos voies respiratoires sensibles. La toux et les expectorations sont un signe clair que les premiers dégâts sont là. Bonne nouvelle toutefois: quelques mois seulement après l’arrêt du tabac, les poumons retrouvent un nouveau souffle. La fonction pulmonaire s’améliore, les problèmes respiratoires régressent, l’essoufflement, les quintes de toux et le halètement diminuent. Après une dizaine d’années sans tabac environ, l’élévation du risque de cancer du poumon est divisée par deux; après quinze ans, ce risque est redevenu le même que chez quelqu’un qui n’a jamais fumé.

De l’argent pour réaliser vos rêves
Selon une enquête internationale, en raison du haut niveau de salaire, un habitant de Suisse doit travailler 14 minutes en moyenne pour pouvoir se payer un paquet de cigarettes (ceux qui gagnent moins d’autant plus longtemps). «Et alors?», vous direz-vous si fumer vaut bien ces quelques minutes à vos yeux. Le calcul est un peu différent si vous faites le bilan à long terme: à sept francs le paquet, vous consacrez en trente ans environ 75 000 francs à vos seules cigarettes. Sans compter les coûts annexes pour les désodorisants pour voiture, les chewing-gums et bonbons pour une haleine fraîche, les soins d’hygiéniste dentaire contre la coloration des dents, les consultations supplémentaires chez le médecin, les médicaments, etc. 75 000 francs! Avec une telle somme, vous pourriez certainement réaliser quelques beaux rêves dans votre vie.

Liberté et sérénité
Les fumeurs ont souvent l’impression de mieux résister au stress. En fait, avec l’accoutumance, seule la consommation régulière de nicotine leur permet d’abaisser leur seuil de tolérance au même niveau que celui d’un non-fumeur. En l’absence de tabac, leur organisme réagit rapidement par de la nervosité et de l’agitation. Les situations où ils ne peuvent pas fumer sont aussi vécues comme un stress. Pensez seulement au cauchemar que représente un vol long-courrier. Si vous arrêtez de fumer, vous n’aurez plus à vous préoccuper de ces restrictions, ni d’avoir toujours une réserve de cigarettes suffisante. Vos nerfs seront au final plus détendus et vous vous sentirez plus cool, indépendant(e) et libre!

Oui à la vie
La consommation de tabac coûte chaque année la vie à 9500 personnes en Suisse. Les maladies cardiovasculaires liées au tabac sont les plus meurtrières, avec 40 % des décès. Divers cancers et affections respiratoires augmentent aussi considérablement la mortalité des fumeurs. «Faut bien mourir de quelque chose!», répondent souvent les fumeurs sur un ton désinvolte. Mais ils se montrent généralement moins bravaches avec l’âge, quand ils commencent à ressentir les conséquences négatives du tabac. Ceux qui souffrent d’une maladie grave visiblement liée à des années de tabagisme regrettent définitivement de ne pas avoir arrêté. Savoir qu’on a soi-même contribué à son mauvais état de santé est généralement lourd à porter. Mais ce n’est pas une fatalité! Le tabagisme est le premier risque sanitaire évitable dans les pays industriels occidentaux. N’attendez donc pas plus longtemps pour arrêter!

Partenaires de santé
De nombreux partenaires de santé sont là pour vous accompagner vers une vie sans tabac. Notamment:
– la pharmacie (plus d’info sur: www.pharmacie-vivre-sans-tabac.ch)
– le médecin de famille/le spécialiste
– la ligne nationale stop-tabac 0848 000 181 (max. 8 centimes par minute à partir d’une ligne fixe)
– les organisations et ligues avec des conseils individuels et des cours collectifs (www.at-schweiz.ch, www.liguecancer.ch/prevenir-le-cancer/mode-de-vie-sain/ne-pas-fumer, www.liguepulmonaire.ch/fr/preserver-les-poumons/tabac-et-nicotine/arreter-de-fumer, www.rauchstopp.ch, www.stopsmoking.ch, www.stop-tabak.ch)
Applis et Facebook
– SmokeFree Buddy App: www.smokefree.ch
– www.facebook.com/stopgether
Osez franchir le pas! Vous ne le regretterez pas!