rotate background

Troubles veineux

Stop aux jambes lourdes!

Les troubles veineux touchent environ un tiers des adultes, avec à la clé des jambes qui se fatiguent rapidement et gonflent pendant la journée. Bonne nouvelle toutefois: de nombreuses mesures permettent de retrouver le pied léger et contribuent à prévenir les complications.

Irene Strauss, pharmacienne

Connaissez-vous cette sensation caractéristique de lourdeur dans les jambes qui s’intensifie en fin de journée? Vos chaussures et vos chaussettes laissent-elles des traces sur votre peau et vos cuisses se parent-elles de plus en plus de varicosités? Si c’est le cas, vous semblez présenter les premiers signes d’une insuffisance veineuse. Ces symptômes plutôt anodins peuvent conduire à un problème plus sérieux quand les veines s’élargissent excessivement pour former des varices et que le sang circule plus difficilement.

Mauvaise cicatrisation et obstruction des vaisseaux À un stade plus avancé, le problème peut même entraîner des altérations cutanées comme une plaie qui cicatrise difficilement. On parle alors d’Ulcus cruris venosum ou d’«ulcère de jambe» en langage courant. L’insuffisance veineuse chronique peut en outre accroître le risque de thrombose, autrement dit la formation d’un caillot qui viendra obstruer un vaisseau dans le pire des cas. Que pouvez-vous faire pour éviter d’en arriver là?

Porter des bas à varices
Les bas de contention sont tout simplement incontournables dans la prévention et le traitement d’une insuffisance veineuse déjà constituée. Mais pourquoi? À chaque battement, le cœur amène le sang jusqu’au bout de nos orteils via les artères. De là, il doit ensuite remonter en luttant contre la pesanteur jusqu’aux poumons et au cœur. C’est possible grâce à la grande tonicité des veines, mais aussi grâce à la pression exercée sur les veines par les muscles des mollets (voir l’illustration). Les nombreuses valvules présentes sur les parois internes des veines veillent en outre à ce que le sang ne puisse pas refluer vers le bas. Mais en cas d’insuffisance veineuse, ce système sophistiqué ne fonctionne plus. Les bas de contention sont là pour comprimer les veines défaillantes – sur le modèle de la pompe musculaire – et permettent d’éviter que le sang ne stagne dans les jambes.
Conseil: les bas de contention doivent être parfaitement ajustés. Allez faire prendre vos mesures le matin quand les jambes ne sont pas encore gonflées. À la pharmacie, cela se passe en toute simplicité et sans rendez-vous!

Prendre des veinotoniques
Certaines préparations à base de plantes peuvent aussi soulager les troubles veineux. Une cure à base de marron d’Inde, de feuilles de vigne rouge ou de «bioflavonoïdes» stabilise les parois des capillaires et des veines, normalise leur perméabilité et améliore la circulation. Ces substances inhibent la fuite de liquide dans les tissus conjonctifs voisins et permettent ainsi de réduire l’œdème et la désagréable sensation de tension dans les jambes. Si vos jambes sont lourdes, des gels, crèmes ou pommades rafraîchissants à base d’extraits de plantes veinotoniques comme le fragon épineux ou le cédrat de Corse pourront vous soulager.
Conseil: appliquez ce type de produits plusieurs fois par jour sur vos jambes en remontant doucement du bas (chevilles) vers le haut. Pensez à conserver votre produit au réfrigérateur pour augmenter son effet rafraîchissant.

Perdre du poids
Le surpoids augmente la pression sur les jambes et affecte le retour veineux. De plus, il est souvent associé à une hausse du taux de cholestérol dans le sang, ce qui altère les parois des vaisseaux et gêne la circulation. En cas de problèmes veineux, il est donc recommandé de se débarrasser de ses kilos superflus.
Conseil: pour le bien de vos veines, privilégiez les aliments légers, les fruits et légumes frais et limitez votre consommation d’alcool.

Éviter la station assise ou debout prolongée
Travailler régulièrement et longtemps debout ou assis(e) augmente le risque de troubles veineux. Des mesures simples permettent toutefois de rectifier le tir: bougez régulièrement vos orteils pendant quelques minutes, basculez vos pieds d’avant en arrière en soulevant alternativement la pointe des pieds et le talon ou levez vos jambes l’une après l’autre. Ces exercices détendent les muscles, préviennent les contractures et activent la circulation.
Conseil: en position assise, veillez à garder vos jambes détendues l’une à côté de l’autre sans les croiser.

Bouger
Quelques pas suffisent déjà à activer la pompe musculaire des mollets mais des activités comme le vélo, la natation ou l’aquajogging ont vraiment une action optimale. Pensez aussi à prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, vos veines vous remercieront. Et n’oubliez pas: les talons hauts restreignent la mobilité de la cheville lors de la marche et réduisent ainsi l’activation des mollets; privilégiez donc les chaussures plates et confortables.
Conseil: chez vous, surélevez vos jambes dès que possible, un rituel relaxant qui permet aussi de reposer vos veines!

Réduire sa consommation de tabac
Personne n’ignore l’effet délétère des plus de 250 substances toxiques du tabac sur les poumons, les organes reproducteurs et le système cardio-vasculaire mais les veines peuvent aussi en souffrir. Fumer réduit leur tonicité et favorise l’apparition des varices.
Conseil: se désaccoutumer du tabac n’a rien de facile. Que vous souhaitiez réduire votre consommation ou vous sevrer complètement, votre pharmacie peut vous aider avec des mesures de soutien utiles afin de vous faciliter au maximum cette démarche importante.

Éviter la chaleur
Chauffage au sol, bains de soleil, sauna et épilation à la cire chaude ont tendance à dilater les veines, ce qui explique aussi pourquoi de nombreuses personnes touchées voient leurs problèmes veineux s’accentuer en été.
Conseil: douchez vos jambes à l’eau froide ou trempez-les dans un bassin d’eau froide pour un effet vasoconstricteur et fraîcheur assuré.

Un problème aux causes multiples
– Facteurs génétiques:
si l’un de vos parents a des varices, votre risque d’en avoir aussi augmente de 45 % en moyenne (chez les femmes plus que chez les hommes).
– Âge: comme tous les organes, les veines vieillissent aussi et se détériorent avec l’âge.
– Variations hormonales: surtout pendant la grossesse et à la ménopause.
– Surpoids, tabagisme, consommation excessive d’alcool, sédentarité: chacun(e) a la possibilité d’influencer positivement ces facteurs par son comportement.

Bien entretenir vos bas de contention
– Lavez
vos bas à maximum 40 degrés, avec le programme délicat de votre machineou à la main.
– Utilisez pour cela une lessive pour linge délicat et renoncez à l’adoucissant.
Faites-les sécher à l’air libre et non au sèche-linge.
Ne les repassez pas.
Portez des gants spéciaux (disponibles en pharmacie) pour les enfiler et les enlever afin d’éviter de les abîmer avec vos ongles ou vos bagues.