rotate background

Conseil en image

Trouver son style

L’adage «L’habit fait l’homme», ou la femme d’ailleurs, reste parfaitement d’actualité. Toutefois, le choix des bons vêtements et des bonnes couleurs n’est pas toujours évident. Cornelia Jörg, assistante en pharmacie et styliste zurichoise, nous donne son point de vue de spécialiste.

Meta Zweifel

Parmi les têtes couronnées, tout le monde connaît Maxima, la reine des Pays-Bas, Victoria, la princesse héritière de Suède et Kate, la Duchesse de Cambridge. Selon vous, laquelle de ces dames est la mieux conseillée et toujours habillée à la perfection?
Cornelia Jörg*: pour moi, la reine Maxima se classe nettement sur la première marche du podium. Elle a un style sûr, sait mettre en valeur sa belle silhouette féminine et sa coiffure est toujours parfaitement adaptée aux circonstances. En tant que styliste, je conseille ceci pour optimiser l’apparence: ne jamais utiliser plus de trois accessoires, dont un seul doit dominer. Des boucles d’oreilles imposantes, par exemple, se passeront de collier. Une robe au tissu luxueux associée à un chapeau et à un sac à main rend les bijoux superflus. La reine Maxima ose la mode. Elle pourrait même encore améliorer son style si elle utilisait un peu plus discrètement certains détails. 

Supposons qu’une certaine madame X vienne vous voir. C’est une employée qui vient d’être promue à un poste de cadre et souhaite se présenter sous son meilleur jour. Comment se déroulera la séance de conseils?
La question cruciale est toujours de savoir si la cliente souhaite se faire conseiller pour le travail ou pour une occasion spéciale. Dans le cas que vous évoquez, je commence par une consultation en couleurs pour laquelle je travaille avec des tissus. Ensuite, nous définissons le type de style en fonction de la taille, des proportions et, au niveau du visage, essentiellement des yeux et de la bouche mais aussi de la coiffure. On distingue six types de femmes: la classique, la dramatique, la sportive, la naturelle, la romantique et la gracieuse.

En tant que cadre, madame X ne devra probablement pas porter de vêtements frivoles ou trop voyants?
L’environnement de travail et son code vestimentaire doivent naturellement donner le ton. Madame X optera pour un tailleur, un tailleur-pantalon ou une jupe avec un chemisier. Elle portera aussi obligatoirement des collants, limitera les bijoux et suivra les conseils suivants: la jupe se porte précisément deux centimètres sous le milieu du genou, la jambe du pantalon s’arrête au milieu du talon de la chaussure et il s’agit ensuite de déterminer sa palette de couleurs. Si elle est plutôt du type estival, on pensera à un beau bleu mais elle devra plutôt se méfier du noir.
Je donne à chaque cliente des conseils très précis, y compris sur la longueur et la coupe d’un blazer, le maquillage, etc.

De nombreuses femmes ont un budget limité ou commandent leurs vêtements sur internet ou sur catalogue. Quels conseils pouvez-vous leur donner?
La majorité des femmes ne peuvent pas se permettre de dépenser sans compter pour se vêtir. Je pense personnellement qu’on peut s’habiller tellement bien avec un budget modeste que le prix n’entre pas en ligne de compte. Il importe plutôt de faire attention aux proportions. Les femmes souhaitent souvent cacher leurs hanches et achètent justement des vêtements qui s’arrêtent à ce niveau. Une erreur indéniable: en faisant cela, elles attirent le regard sur la région la plus large de leur corps qu’elles aimeraient précisément soustraire aux regards.

Elles doivent donc porter des pulls ou des vestes nettement plus longs, qui couvrent entièrement les hanches?
Non, pas du tout! Le vêtement doit arriver à l’extrémité supérieure de l’os iliaque. Si elles rentrent leur chemisier de biais dans leur pantalon, elles obtiendront en plus une coupure visuelle qui fait paraître les jambes plus longues.

Ça semble intéressant mais peut s’avérer problématique si on a un petit vendre rebondi…
Même dans ce cas, il existe des astuces pour optimiser la silhouette: on choisira un pantalon et un haut dans les mêmes tons en privilégiant un haut un peu tombant. Les vêtements trop larges sont à bannir, car ils ont tendance à grossir encore plus. Le look «sac à patates» ne va à personne. Par ailleurs, faire les boutiques avec une personne de confiance capable de vous dire honnêtement ce qui vous va ou pas peut être très utile – et même votre partenaire peut avoir un regard tout à fait avisé en la matière.

À propos de partenaire, ces messieurs viennent aussi parfois vous consulter. En quoi pouvez-vous aider le sexe dit fort?
Les hommes font appel à mes conseils de styliste quand ils rencontrent des changements dans leur vie privée ou professionnelle. De nouveau, la principale question est de savoir s’ils recherchent une tenue pour le travail, une occasion spéciale ou pour leur temps libre. Le stylisme pour homme, c’est passionnant! Au début de la consultation, les hommes sont un peu sceptiques: ils ont besoin d’arguments et de comprendre le pourquoi du comment. Mais ils constatent très vite les changements positifs de la consultation en couleurs.

Que conseillez-vous par exemple aux hommes qui portent le costume?
Le costume est indissociable d’une paire de chaussures en cuir véritable à lacets. Elles seront de couleur foncée ou du même ton que le costume. Les couleurs de base sont le noir, le gris foncé, le bleu foncé et le brun foncé. Les chaussures foncées sont classiques et véhiculent un sentiment de sécurité, de stabilité et de calme. Le costume ne doit pas se porter trop large. Les hommes qui, dans le cadre de leurs fonctions, doivent prendre la parole en public, diriger un groupe ou vendre un produit doivent porter un costume de couleur et de style adaptés. La première impression fait beaucoup! Les accessoires doivent aussi être choisis dans les mêmes tons. La couleur de la ceinture et des chaussures en cuir, en particulier, doit être assortie à la tenue. La couleur des chaussettes et les chaussures forment un tout. Et ne doivent pas laisser entrevoir la peau!

Revenons-en à ces dames: des couleurs comme le corail et le jaune seront à la mode cet été. Faut-il absolument se soumettre à ces couleurs tendance?
Se soumettre à une tendance n’est jamais une bonne motivation. Le rouge corail est une couleur printanière au ton chaud et sied tout particulièrement aux femmes de type printanier à la peau claire. Le style des vêtements joue aussi un rôle capital qui peut compenser une couleur qui ne serait pas idéale. Mais si ni la couleur ni le style ne conviennent, la cliente ne portera le vêtement qu’une seule fois avant de le remiser au placard. Le fait est qu’une couleur donnée peut faire rayonner le visage ou lui donner un teint blafard. Le jaune va aussi bien au type chaud qu’au type frais. Mais la nuance exacte joue aussi un rôle important: s’agit-il d’un jaune vif et frais ou pâle et poudré? Les femmes de type frais estival opteront pour un jaune tendre et pâle.

Si l’on souhaite alléger sa garde-robe, de quels vêtement se débarrassera-t-on?
À la demande de mes clients, je peux aussi faire le point sur leur dressing. Le but est de leur faire comprendre quels sont leurs basiques, quels sont les vêtements dont le type et la couleur leur conviennent et lesquels peuvent se marier aisément. Ce qui compte, c’est de ne pas chercher à atteindre un idéal mais de rester soi-même ainsi que d’avoir conscience de sa propre personnalité tout en la respectant.

Vous êtes à la fois styliste et assistante en pharmacie. Deux activités dans lesquelles vous êtes au contact des gens. Établissez-vous certains parallèles entre ces deux domaines pourtant très différents?
Ils ont un point commun très important: l’activité de conseil. En tant que styliste, j’essaie de déterminer le plus précisément possible la personnalité de mes clients et de leur donner des conseils personnalisés pour qu’ils se sentent à leur avantage et bien dans la tenue choisie. À la pharmacie, nous sommes tout aussi attentifs aux besoins individuels des clients et nous les conseillons au cas par cas au meilleur de leurs intérêts et de leur santé.

* Cornelia Jörg est assistante en pharmacie à la Rex Apotheke de Kloten et gère son propre studio de stylisme à Niederhasli. En dehors de son travail à la pharmacie, elle est fascinée par la mode et la création. www.cj-personalstyling.ch