rotate background

Sécurité au volant

Médicaments au volant: prudence!

Vous avez bu? Vous êtes fatigué(e)? Ne prenez pas le volant. Vous prenez des médicaments? Demandez si ça roule. Conseils utiles de conduite, au quotidien ou en vacances.

Selon le bureau de prévention des accidents (bpa), la fatigue entraîne des effets similaires à ceux de l’alcool. Un(e) conducteur/trice fatigué(e) estime mal sa vitesse, manque de concentration et réagit aussi lentement que s’il/elle avait consommé de l’alcool. Au pire des cas, il/elle s’endort. Or, un assoupissement d’une seconde peut avoir des conséquences fatales: risques de quitter la chaussée, de percuter des obstacles à vive allure, de déraper ou de partir en tonneau. Environ dix pour cent des accidents de la route sont dus à la fatigue.

Cinq recommandations pour être concentré(e) au volant:
– Évitez les trajets trop longs.
– Faites régulièrement des pauses.
– Tenez compte des effets indésirables médicamenteux.
– Au premier signe de fatigue, arrêtez-vous et faites une turbosieste de 15 minutes.
– Identifiez les situations où vous n’êtes pas en mesure de conduire et prenez les transports publics, le taxi ou trouvez un lieu pour dormir. …

Vous trouverez l’article dans son intégralité dans l’édition actuelle d’astreaPHARMACIE du mois de mai – disponible dans votre pharmacie.