rotate background

Pharmacie utile sur les pistes

La pharmacie des fans de sports d’hiver

La saison hivernale attendue par des millions d’adeptes de sa vaste offre sportive est enfin de retour. Pour un hiver détendu, ne dévalez pas les pistes sans préparatifs.

Christiane Schittny, pharmacienne

Les régions alpines attirent chaque année plus de 20 millions de fans de sports d’hiver, dont notamment des skieurs alpins ou de fond, des snowboardeurs, des lugeurs et des randonneurs. Lors d’une saison hivernale, environ 15 000 personnes se blessent assez sérieusement pour exiger l’intervention des secours en montagne. Même si ce nombre semble très élevé, cela représente moins de 0,1 % de l’ensemble des sportifs. Le nombre de blessures de moindre importance ou de problèmes de santé ne nécessitant pas d’intervention extérieure est quant à lui bien plus important. Comment prévenir ces petits désagréments et que prévoir dans ses bagages pour les traiter efficacement?

Le soleil
En hiver, nous apprécions le moindre petit rayon de soleil. Mais, au cœur des montagnes, le soleil pose un problème particulier: vu l’altitude et la réflexion du rayonnement solaire par la neige, l’intensité de ce rayonnement y est plus importante. Une bonne protection solaire est donc indispensable. Des lunettes de soleil de haute qualité et un couvre-chef (le casque pour les skieurs, snowboardeurs et lugeurs!) s’imposent. Mais quel produit de protection solaire choisir?
Pour l’essentiel, il convient d’opter pour un produit à indice de protection (FPS) élevé, qui protège à la fois contre les UVA et les UVB. L’indice 30 est le grand minimum, mais un indice 50 est encore plus conseillé, surtout chez les enfants. Les crèmes solaires pour le visage dont les composants ne brûlent pas les yeux s’avèrent bien utiles. Choisissez un conditionnement pratique, qui se glisse facilement dans l’anorak, au cas où vous devriez en remettre pendant la journée. Pour les lèvres, optez de préférence pour un baume nourrissant à indice de protection élevé pour que vos lèvres restent souples tout en étant protégées contre toute exposition excessive au soleil.
Si vous avez déjà un coup de soleil, appliquez le soir une lotion rafraîchissante et apaisante sur votre peau et n’oubliez pas d’appliquer de la crème solaire pour retourner skier le lendemain.

Le froid et l’air sec
L’air froid est un air sec. Même si elles ne sont pas glaciales, les températures proches de zéro suffisent déjà à nous faire frissonner de partout et à dessécher notre peau. Une peau sèche est rêche, tiraille, démange et a un aspect terne et squameux. Elle peut rougir et s’enflammer, sans compter que des gerçures et des crevasses peuvent apparaître. En adoptant la technique de l’oignon pour choisir vos vêtements, vous pourrez faire face à toutes les éventualités et enlever ou remettre quelques couches selon les conditions météo. Pour sortir, une crème de protection contre le froid riche en lipides sera parfaite; certaines intègrent même une protection solaire. Pour les soins spécifiques des peaux abîmées, optez pour des produits de soin à base d’urée ou d’acide lactique p. ex. Ils conviennent parfaitement pour retenir plus longtemps l’eau dans l’épiderme.

Écorchures et ampoules
Une glissade malencontreuse sur la neige gelée et c’est l’écorchure assurée. Ou vos nouvelles chaussures de ski de fond ne sont pas encore rodées et des ampoules vous font souffrir à chaque foulée. La pharmacie est là pour vous proposer des solutions contre ces petits malheurs. Nettoyez les plaies ouvertes sous l’eau courante et séchez-les précautionneusement par tamponnements à l’aide d’un linge propre. Appliquez ensuite un désinfectant liquide pour éliminer tout germe dangereux susceptible de provoquer une infection. Les sprays désinfectants sont particulièrement recommandés, car ils permettent de répartir le produit sur toute la plaie sans la toucher. Une fois le désinfectant séché, couvrez la blessure à l’aide d’un pansement pour la protéger des corps étrangers. Pensez en particulier à la technique de la cicatrisation en milieu humide à l’aide de sparadraps spéciaux qui absorbent les sécrétions et doivent rester appliqués sur la plaie pendant plusieurs jours. Le milieu humide offre des conditions optimales pour une cicatrisation rapide, préserve la souplesse de la peau et prévient la formation d’une croûte.

Contusions, entorses et élongations
Un virage mal négocié et vous tombez de votre luge? Un choc malencontreux avec la barre du télésiège au moment de monter dessus? Les contusions, entorses et élongations sont des blessures situées sous la surface de la peau elle-même intacte – il n’y a donc pas de risque d’infection. Les contusions apparaissent sous l’effet d’un contact violent, p. ex. lors d’un coup ou d’un choc. Les entorses et élongations sont dues à une tension excessive sur les ligaments, les muscles et les tendons, p. ex. lors d’un faux pas. Dans les deux cas, on observe des lésions des petits vaisseaux sanguins situés sous la peau. Ces lésions provoquent des saignements plus ou moins importants dans les tissus environnants; c’est l’hématome. Une contusion, une élongation ou une entorse légère guérissent généralement assez facilement avec un peu de patience et de ménagement. Premier réflexe à avoir: refroidir la zone touchée pendant une vingtaine de minutes environ, puis recommencer à intervalles réguliers. Surélevez le plus possible le membre concerné. La pharmacie propose des cold-packs, qui se placent au congélateur mais restent malléables pour épouser la forme de la zone touchée. Un gel, une pommade ou un spray antalgique ou anti-inflammatoire sera utile pour apaiser la douleur et favoriser la guérison. Divers bandages peuvent en outre servir à soulager les articulations.

Pour une préparation optimale
Pour éviter le plus possible les accidents liés aux sports d’hiver, il est conseillé de se préparer bien à l’avance à ces efforts inhabituels. Un organisme non préparé s’épuise plus vite, ce qui augmente considérablement le risque de se blesser. Pour éviter tout surmenage sportif, le système cardio-vasculaire et les muscles doivent être développés petit à petit. Le mieux est de procéder à un entraînement assidu et progressif: la randonnée avec dénivelé en descente, les exercices d’équilibre, les sports d’endurance (p. ex. course à pied, cyclisme ou natation) ou les exercices de renforcement des cuisses (squats ou montées d’escaliers) offrent une préparation idéale aux sports d’hiver.

Petite pharmacie utile sur les pistes
– Crème solaire et crème de protection contre le froid
– Baume pour les lèvres
– Désinfectant
– Sparadraps, pansements, bandages
– Pansements pour ampoules
– Crème, spray ou gel en cas de contusions
– Antidouleurs, médicaments contre le rhume et remèdes pour la digestion en cas de besoin