rotate background

Histoire de la pharmacie

Histoire de la pharmacologie

Nos ancêtres ont connu leur lot de maladies ou de blessures. Pour guérir, teinture d’araignées mortes, résine du dragonnier ou minéraux broyés contenant de l’arsenic furent mis à contribution. Petit aperçu de l’histoire de la pharmacie.

Les hommes de Neandertal faisaient déjà visiblement appel aux plantes pour soigner certaines maladies ou certaines blessures, comme l’indiquent les restes découverts dans leurs tombes par les archéologues. Des études montrent que les primates déjà mangeaient certains fruits seulement lorsqu’ils étaient malades, comme Michael Kessler, l’ancien Directeur du Musée de la Pharmacie de l’Université de Bâle aujourd’hui décédé, aimait à le souligner, se souvient l’historien Martin Kluge, collaborateur scientifique du Musée.

Un savoir datant de l’Antiquité
En Europe, jusqu’à la fin de Moyen-Âge, les connaissances sur l’utilisation des plantes, des animaux et des minéraux pour se soigner reposent encore sur le savoir accumulé dans l’Antiquité. Certes, les Grecs pensaient que la maladie était la punition d’un dieu en colère et qu’on ne pouvait s’en libérer qu’à l’aide d’offrandes et de rituels religieux mais ils prirent …

Vous trouverez l’article dans son intégralité dans l’édition actuelle d’astreaPHARMACIE du mois de novembre – disponible dans votre pharmacie.