rotate background

Articulations saines

Prothèses articulaires, mode d’emploi

Les prothèses peuvent se substituer aux articulations abimées ou très douloureuses. Comment appréhender une telle intervention? Qu’attendre en termes de bénéfices et de récupération? Le point avec le Dr Philippe Zangger, chirurgien orthopédiste installé à Lausanne (VD).

Lorsqu’une articulation est très abîmée, il est recommandé de la remplacer par une prothèse, soit une articulation synthétique. L’intervention vise avant tout à améliorer la qualité de vie du/de la patient(e), en le/la soulageant de douleurs récurrentes et en lui restaurant une meilleure mobilité. La décision chirurgicale est prise après concertation entre le/la patient(e) et le/la chirurgien(ne). Selon un registre national*, «En Suisse, l’âge moyen des porteurs de prothèses du genou ou de la hanche est de 68 à 69 ans. En 2018, on répertoriait 533 prothèses totales de hanche et 422 prothèses totales de genou pour 10 000 habitants.»

Quelles sont les principales indications pour les prothèses de la hanche?
Dr Philippe Zangger: La principale indication est l’arthrose, c’est-à-dire l’usure du cartilage articulaire d’origine génétique. …

Vous trouverez l’article dans son intégralité dans l’édition actuelle d’astreaPHARMACIE du mois de mai – disponible dans votre pharmacie.