rotate background

Les services de la pharmacie

Conseils pratiques pour des vacances en Suisse

Après des semaines d’isolement dues au confinement, le besoin de vacances se fait particulièrement sentir. Nous sommes nombreux à vouloir changer d’air. Reste à savoir où aller. Une chose est sûre: vous pouvez compter sur les pharmacies, quelle que soit votre destination en Suisse.

Samantha Megel, Société Suisse des Pharmaciens pharmaSuisse

À cause de la crise du coronavirus, nos projets de vacances sont complètement chamboulés. Nombreux sont ceux qui passeront les vacances d’été dans leur pays. L’équipe de votre pharmacie vous épaule afin que vous soyez bien armés pour profiter de vos vacances en toute sérénité. Si vous voulez jouer la carte de la sécurité avant votre départ déjà, le mieux est de discuter de votre pharmacie de voyage avec votre officine de confiance. Sinon, la pharmacie la plus proche de votre résidence de vacances en Suisse vous aidera rapidement et sans paperasserie.

Montagnes ou lac contre les attaques de pollen
Nez qui coule, éternuements, yeux rouges? Souvent, l’été est aussi la saison des pollens. Le Centre d’Allergie Suisse et le service météorologique national (MétéoSuisse) mesurent les concentrations de pollen dans l’air et établissent des prévisions. Consulter le calendrier pollinique permet de choisir quand partir en vacances et où. D’une manière générale, plus on se rend en altitude, moins la charge pollinique est grande. La baignade et les activités nautiques sur les grands lacs offrent également une légère protection aux personnes souffrant d’allergies.

Aérer les pièces et changer de vêtements en cas de rhume des foins
Le rhume des foins (rhinite allergique saisonnière) s’accompagne fréquemment d’une inflammation de la conjonctive. Si les symptômes apparaissent simultanément dans le nez et les yeux, on parle de rhinoconjonctivite. Les mesures préventives suivantes peuvent aider:
– Aérez les pièces au bon moment: en ville, le matin entre 6 et 8 heures. À la campagne, le soir à partir de 19 heures.
– Dans la mesure du possible, ne gardez pas vos vêtements d’extérieur dans votre chambre à coucher, mais déposez-les par exemple à la salle de bain.
– Changez de vêtements après une sortie en plein air.
– Lors de la réservation de l’hébergement, demandez une chambre donnant sur un côté du bâtiment protégé du vent et donnez des consignes à la réception pour éviter que la chambre ne soit pas aérée à n’importe quel moment de la journée.
– Ne faites pas sécher votre lessive en plein air.
– Lavez-vous les cheveux le soir avant de vous coucher.
– Si vous voyagez en voiture, vous devriez vous assurer que votre véhicule dispose d’un filtre à pollen ou en faire installer un, de même que le faire entretenir correctement, faute de quoi il projettera les pollens.
– Si vous avez les yeux sensibles, des lunettes de soleil avec protection latérale peuvent être utiles. En règle générale, les personnes souffrant d’allergies devraient préférer les lunettes aux lentilles de contact. Si vous souhaitez tout de même porter des lentilles, optez pour des lentilles journalières.
– Privilégiez les activités sportives d’intérieur ou aquatiques.
– Si vous appréciez le jogging et êtes allergique aux graminées, évitez les champs et les prairies et allez plutôt courir dans la forêt. En revanche, si vous êtes allergique aux pollens d’arbres, vous devriez choisir un itinéraire différent et éviter les tronçons dans les bois. Par ailleurs, la concentration de pollen est plus faible après la pluie qu’avant un orage, par exemple.

Médicaments soumis à ordonnance délivrés directement à la pharmacie
Si malgré ces mesures préventives, vous souffrez tout de même de symptômes allergiques, des médicaments appropriés peuvent soulager ces derniers. En voici quelques exemples:
antihistaminiques (antiallergiques) sous forme de spray nasal, de collyres ou de comprimés;
sprays pour le nez à base de cortisone ne devant être utilisés qu’en cas de troubles sévères;
douches nasales avec du sérum physiologique ou une solution au sel marin;
sprays à inhaler en cas de rétrécissement des bronches, par exemple en cas d’asthme allergique.
Des médicaments adaptés sont disponibles en pharmacie. De plus, les pharmaciens peuvent dorénavant remettre directement aux clients certains médicaments soumis à ordonnance sans prescription médicale. Cela implique un examen approfondi par la pharmacienne ou le pharmacien. La consultation garantit que le médicament est utilisé correctement, par exemple avec le bon dosage et au bon moment de la journée (attention: somnolence/conduite) et que les effets secondaires sont atténués, par exemple avec des gouttes oculaires hydratantes.

Un test d’allergie pour en avoir le cœur net
Vous souffrez de symptômes allergiques mais en ignorez l’origine? Pour la connaître, faites un test d’allergie à la pharmacie. Vous disposez peut-être justement d’un peu de temps pour le faire durant vos vacances. Le test sanguin fournit des informations sur dix allergènes fréquemment inhalés (pollens tels que l’armoise, le bouleau, le frêne, les graminées, la fléole des prés, les acariens, les poils de chien et de chat, les moisissures ou les cafards) qui peuvent être responsables de réactions allergiques du nez, des yeux et des voies respiratoires. Une fois le résultat connu, la pharmacienne ou le pharmacien vous conseillera volontiers sur le traitement approprié.

Tiques: la prévention en vaut la peine
Le nombre de maladies transmises par des tiques a considérablement augmenté ces dernières années. La Confédération a donc étendu la zone à risque à pratiquement toute la Suisse. Alors que la borréliose de Lyme peut être traitée avec des antibiotiques, la seule protection contre la FSME est la vaccination contre les tiques. Aujourd’hui, près de 800 pharmacies proposent la vaccination contre la FSME dans toute la Suisse, à l’exception des cantons d’Argovie et d’Appenzell. À titre préventif, il est recommandé de porter des vêtements longs et clairs. Ainsi, les tiques ne peuvent pas accéder à la peau et leur repérage est facilité. Si vous vous faites malgré tout piquer par une tique, rendez-vous immédiatement dans une pharmacie, quel que soit le canton où vous passez vos vacances. L’équipe de la pharmacie vous aidera à retirer la tique et vous expliquera comment procéder ensuite. Il en va de même en cas de réactions allergiques à des piqûres d’abeilles ou de guêpes. La pharmacie ne vous laissera pas non plus aux prises avec les moustiques, mais vous proposera des sprays répulsifs et des gels pour apaiser les démangeaisons.

Médicaments et chaleur: ils ne font pas bon ménage
Il est particulièrement important de stocker correctement les médicaments en été et en voyage. La chaleur peut en effet altérer leur efficacité. La plupart des médicaments doivent être conservés à une température maximale de 25 °C. L’insuline pour les diabétiques doit même être conservée au réfrigérateur (2–8 °C). Si vous séjournez à l’hôtel, renseignez-vous avant le départ pour savoir si la chambre dispose d’un minibar pour conserver vos médicaments au frais. Après ouverture, certaines insulines peuvent être conservées au maximum quatre semaines (28 jours) à température ambiante (15–25 °C). Lors de voyages en voiture, il est recommandé de ranger les médicaments sous le siège avant plutôt que dans la boîte à gants. Une exposition directe au soleil doit être évitée en tout temps. Des températures trop élevées peuvent également altérer l’efficacité des aérosols contre l’asthme. Si vous transportez vos médicaments dans un sac isotherme ou une glacière, veillez à ce qu’ils ne soient pas en contact direct avec l’élément réfrigérant: ils pourraient geler. Cela altère en particulier l’efficacité de l’insuline. Votre pharmacie vous renseignera volontiers en cas de questions au sujet du stockage ou du transport des médicaments lors des voyages. Des sacoches réfrigérantes pour l’insuline sont disponibles en pharmacie.

Ne jamais relâcher la vigilance pour l’hygiène des mains
Les mesures d’hygiène devraient être respectées en tout temps, même en voyage. Emportez du désinfectant ou des lingettes hygiéniques lorsque vous utilisez les transports en commun, les toilettes publiques, etc. et veillez à avoir une hygiène des mains irréprochable. Maintenant, nous savons tous comment faire (le lavage des mains doit permettre de chanter deux fois «Joyeux anniversaire»!). Les désinfectants étant devenus une denrée rare en raison de la pandémie de coronavirus, certaines pharmacies en fabriquent dorénavant elles-mêmes.

Traiter efficacement la mycose des ongles
La mycose des ongles est une infection due à des champignons. Elle touche très souvent les ongles des orteils, plus rarement ceux des mains. Les agents pathogènes de la mycose infectieuse des ongles prolifèrent souvent sur le sol des piscines et des installations sportives, mais aussi dans les chambres d’hôtel. Le port de chaussures ou de sandales de bain peut prévenir une infection fongique. Si les ongles sont plus épais ou cassants à certains endroits et qu’ils sont jaunâtres, cela peut laisser penser qu’ils sont infectés par une mycose. Dans ce cas, une visite à la pharmacie peut s’avérer utile. La pharmacienne ou le pharmacien peut remettre un antifongique sous forme de vernis à ongles sans ordonnance médicale. Dans tous les cas, le traitement se prolongera après vos vacances: entre quatre et douze mois selon le médicament et la gravité de l’atteinte des ongles. Si ce traitement externe ne suffit pas à éliminer complètement la mycose, un traitement médical avec un agent antifongique sous forme de comprimés est nécessaire.

Demander conseil à la pharmacie
Que vous profitiez de vos vacances en Engadine, au Jura ou en Suisse centrale, la pharmacie des environs comme premier interlocuteur quel que soit votre souci de santé n’est jamais très loin. Maux de tête, de dos, grippe estivale, courbatures, troubles veineux, traitement des plaies, coup de soleil, problèmes digestifs, otite ou inflammation des yeux après avoir plongé dans de l’eau chlorée: quel que soit votre problème, l’équipe de votre pharmacie pourra forcément vous venir en aide.